Activités Forums Troisième Sexe qui a vu zone interdite ?

Mots-clés : 

16 réponses, 12 voix Mis à jour par  Hyacinthe il y a 4 jours et 9 heures
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Messages
  • #229071

    anne-marie
    Participant
    @anne-marie

    Qui a vu zone interdite ? Etre fille ou garçon ?

    Franchement, j’étais émue, surtout pour Cédric. Etre rejeté par sa famille , est très dure.

    J’aurais voulue savoir, comment était Jacky , après son opération

    #229073

    Nine
    Participant
    @Nine

    Je sais pas, j’ai pas vu mais j’espère pas que c’était le responsable de ça car je crains le pire…

    Blague à part… je leur souhaite tout le bonheur possible

    Pour les fanas de belles voitures et de rigolades, je vous passe le lien…

    http://jackytuning.over-blog.net/

    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #229077

    Véronique Delabrume
    Modérateur
    @veronice

    Bonsoir,

    Je viens de voir le reportage et je l’ai trouvé très bien pour un reportage grand public. Les explications son claires, l’introduction cadre bien avec l’actualité et les exemples sont bien choisis. Un bon nombre de messages passent et pour un dimanche soir à 21h, c’est super. C’est sûr qu’il est difficile de refléter toute la diversité, mais cela donne déjà une bonne vision des difficultés des jeunes et des moins jeunes, des FTM comme des MTF, des fois où ça se passe bien, des fois moins bien, des fois où on va jusqu’au bout, des fois où on n’en a pas besoin … J’ai été aussi particulièrement touchée par le témoignage courageux de Cédric, mais également par l’histoire de Jackie qui montre aussi que toute opération comporte des risques, comme c’est le cas pour sa voix. J’adresse un grand bravo aux participant(e)s et pour celles et ceux qui ne l’auraient pas vu, je recommande !

    Bisous,

    Véro

    #229079

    Nyna
    Participant
    @Nyna

    Je l’ai trouvé plutôt bien. Ma compagne regrettait qu’on parle peu des personnes autour des trans, celes qui doivent les accompagner, et trouvait tout ça un peu trop bisounours à son goût. Autre bémol à mes yeux : même pour une émission grand public, on reste vraiment dans le binaire.

    Sinon ça reste un bon petit pas en avant, plutôt bien fait.

    #229080

    Nine
    Participant
    @Nine

    Bonjour

    C’est exactement pourquoi j’ai arrêté de regarder au bout de 15 minutes je crois. Ce qui aurait pu m’intéresser cette fois-ci, c’était plutôt le témoignage des proches et notamment des compagnes, compagnons. Il me semble que la transidentité touche tout le monde et principalement les proches. C’est même un des causes majeures de refoulement. J’avais déjà vu un reportage “jumeau” il y a quelques mois.

    Quelque part, je trouve ça souvent égoïste la transition. Cela le devient moins quand l’ensemble des proches comprennent et participent accompagnent.

    Comment aborder le sujet chez les proches, ça aurait été un bon angle d’approche. Pour le coté binaire ouais c’est sûr, en même temps, les trans le sont je crois, c’est même les plus binaires à mon avis.

    Bonne route à toutes et tous.

     

    #229082

    Célia Corseline
    Participant
    @CeliaTV60

    Voici le lien 6play:

    http://www.6play.fr/zone-interdite-p_845/Etre-fille-ou-garcon-le-dilemme-des-transgenres-c_11814010

    Je l’ai regardé avec ma femme. Alors que je m’attendais à ce qu’elle veuille changer de programme, on a regardé le tout et j’ai été surpris par ses remarques parfois loin des amalgames qu’elle peut faire.

    Ca fait un très bon tremplin pour tenter d’établir le dialogue.

     

    #229083

    Nyna
    Participant
    @Nyna

    J’espère ne pas ouvrir un débat, mais ta dernière réflexion appelle une réponse. On peut être trans sans être binaire et c’est bien ce que je reproche au reportage : il est clairement destiné aux cis non-informés, donc archi-vulgarisé et caricaturé de ce côté. C’est bien parce que ça le rend compréhensible à ce public majoritairement binaire, mais pour les trans non-binaires comme moi et les personnes qui m’entourent et qui ont du mal à comprendre, cela crée un gros malaise, comme si je ne rentrais pas assez dans les stéréotypes de genre pour avoir le droit de transitionner.

    #229092

    Eurhyale
    Participant
    @lea

    Je le regarderai sûrement en replay seule car bien que ma femme sache pour moi, j’ai peur qu’elle extrapole les cas visés avec le mien. Chaque parcours est différent et le choix de la transition est personnel. En tout cas, c’est très bien d’en parler à une heure de grande écoute.

    #229095

    Julie
    Participant
    @JulieTG75

    J ai vu le reportage. Pas mal dans l’ensemble, pas de jugement de la part de la réalisation. En revanche, et c est marrant de le constater, j ai l’impression que les MTF ont absolument besoin de se justifier au contraire des FTM. Le dogme “j ai toujours su que j’étais un(e) mec/fille” n est sorti que de la part de celles qui transitionnent vers le genre féminin, pas entendu ça de la part de ceux qui transitionnent vers le masculin. Je ne donne que mon cas perso, ça vaut ce que ça vaut hein, mais j ai toujours su que j’étais différente Oui, que j’aurais vraiment preféré être une fille oui, mais de la à dire “j ai toujours su que j’étais une fille coincée dans le mauvais corps”, non. Comment peut on dire une telle chose alors que nous n’avons pas grandi en tant que petite fille, adolescente, sans la puberté féminine, les contraintes sociales associées ? Je crois de plus en plus que cette phrase type n’est la que pour justification, approbation vis à vis des autres et que ce sont les MTF qui en use le plus parce que c’est le plus mal vu par la société et c est malheureux. Dans le reportage c’était tellement répété, que ça m’a mis mal à l’aise, comme pour répéter, “non je ne suis pas une travestie”. Je pense, et pareil ça n’engage que moi, que la réalité est bien plus nuancée, et que sur ce point, les FTM l’expriment beaucoup mieux.

    #229097

    Giulia
    Participant
    @giulia

    J’ai pas encore vue le reportage, et ça ne saurait tarder. Julie , dans ce que tu dis c’est normal, car à la base, on fait partie, aux yeux de la populasse du sexe dit ‘fort’, et voulant passé au sexe dit ‘faible’ . Et ça les gens ne le comprennent pas, en revanche une ftm fait le chemin inverse, et tout le monde sait qu’une femme avec des muscle en plus, ça peut faire mal… que nous, dans notre cas, on se met en situation de faiblesse. Euh n’y voyez rien de sexiste dans mes propos 😊

    #229099

    Sandra
    Participant
    @Sand

    Toutes les personnes de mon entourage ou connaissant ma transition m’en ont dit du bien. Je crois que le message principal qui voulait dire que l’on est comme ça depuis le début et qu’on y peut rien est très très bien passé. Donc très beau reportage, même si je ne suis pas sensible à toutes les sensibilités décrites (pas fan de vintage et de bite de femme), mais au moins beaucoup de chose ont été dites sans partie pris, mais en donnant un panel de ce que nous sommes. Bravo à la réalisatrice et à M6. Et bravo à toutes et tous ceux qui ont témoigné. Devenir public n’est pas toujours facile.

    #229102

    Julia-Lange
    Participant
    @Julia-Lange

    Nous avons regardé avec ma chérie, nous avons aimé. Ce qui nous a vraiment surpris, c’est la maturité d’Isaac pour un ado de son âge (14 ans), les conversations qu’il tiens avec ses parents et les spécialistes, c’est extraordinaire.

    Tout comme l’avis de Anne Marie, c’est très triste pour Cédric. Comment ses propres puissent ne pas l’accepter comme il est et lui tournent le dos.

    Bonne chance à eux pour l’avenir

    #229103

    Julie
    Participant
    @julietg

    J’ai pu le regarder avec ma femme qui a, pour une fois, apprécié un reportage sur les transgenres et j’espère compris certains sentiments que je peux avoir ; même si nous sommes toutes et tous différents. J’ai aussi trouvé ce reportage plutôt bien fait, pas dans le voyeurisme ou dans l’extraordinaire…On y montrait plutôt des personnes comme toutes les autres qui ont envie de vivre leur vie comme elles le ressentent. Beaucoup d’émotion pour moi à certains moments car je me retrouvais vraiment dans les témoignages. Bravo en tout cas à celles et ceux qui ont témoigné.

    #229107

    Nine
    Participant
    @Nine

    Bonsoir Nyna

    J’aime quand mes écrits suscitent la réaction, c’est d’ailleurs pour ça que j’interviens en général, aussi pour mettre une ou deux bétises en passant…

    Je ne critique rien, j’avais qu’à regarder, moi franchement j’ai arrêté à la séance shopping à Londres de Laura. Je critique en rien mais bon c’est un peu caricature, c’est ce qui m’a gonflé. En même temps ça montrait le problème des papiers d’identité donc…

    Maintenant la définition binaire ou non binaire franchement je comprends rien, et dans la littérature, et dans les “self-définitions” de chacun chacune, c’est variable et plutôt confus. Je reprends ce qu’a dit Julie et qui est très juste d’ailleurs.

    “J’ai toujours été une fille dans le mauvais corps” ou “j’ai toujours su que j’étais une fille” sont des affirmations binaires. Affirmer à un FTM ou MTF  qu’il n’est pas binaire aboutit à nier le fait qu’il soit homme ou femme et donc la perception de son identité.

    Je vois pas ce qu’est un trans non binaire, non franchement je vois pas. En même temps, la binarité, j’ai toujours eu du mal ou alors c’est encore ici la définition de trans qui est à revoir…

    J’ai bientôt 50 ans, je sais pas quel âge tu as, ce vocabulaire, cette expression de genre, moi je l’entends depuis quelques années, j’ai essayé de voir où je peux me classer dans tout ça et ben j’ai laissé tomber. Moi aussi j’ai voulu quitter ce corps, j’ai aussi souffert de même pas savoir ce que j’avais de moins que les autres ou de plus quand il se foutait de ma gueule à l’école.

    Aujourd’hui comme le dit Isaac d’ailleurs, on tape sur Google et on tombe sur dysphorie, sur binaire, sur transition,… sur tout un tas de truc qui est plutôt à la mode en ce moment dans les médias et les milieux branchés, genre recrudescence de personnes “bipolaires”.  Franchement je m’en fous du binaire et de qui l’est ou qui l’est pas…. il y a d’abord une souffrance à traiter et moi je trouve ça très bien qu’aujourd’hui des émissions “vulgarisées” comme celle-là passent. Pour moi c’est ok je connais… pas besoin… d’où mon ennui à suivre ce reportage.

    La seule que j’ai vu au début des années 80 traitant de la transidentité, et ben il s’appelait Philippe et faisait le tapin à Pigalle, voilà ce que j’ai pu avoir comme info je devais avoir 12,13 ans. J’ai pris une grosse claque…

    Pis je critique en rien Laura pour le shopping à Londres, ça reste en rien qu’un sentiment personnel, c’est bien qu’elle et les autres puissent témoigner. Il aurait juste fallu faire plus de place à l’entourage du moins c’est ce qui m’aurait intéressé, car c’est mon principal souci perso aujourd’hui…

     

    #229117

    Nyna
    Participant
    @Nyna

    Salut Nine.

    Encore une fois je ne veux pas lancer le débat, mais comme tu as pris la peine de me répondre un gros morceau, je vais résumé ma pensée.

    Les “termes à la mode”, je les utilise pour qu’on puisse se comprendre. “Non-binaire”, je l’utilise pour définir une vision du monde faite de nuances et où, dans le cas présent, tout ne rentre pas dans l’opposition homme-femme. Cette vision binaire est selon une vision sociale qui n’aura qu’un temps dans l’histoire et qui ne laisse aucune place aux gens comme moi.

    Ce genre de reportage, comme tous ceux que j’ai pu voir, est binaire (comme en atteste les citations que tu relèves). J’estime énormément Laura. Je suis abonnée à sa chaîne et cela m’a donné beaucoup d’informations utiles et j’adore sa façon très crue d’aborder certains sujets. Mais son expression de genre est une caricature de féminité. Je n’ai rien contre ça, mais en ne montrant que des personnes correspondant bien aux archétypes sociétaux, ce reportage reste lui-aussi une caricature.

    Maintenant, mon propos lui non plus ne se veut pas binaire. C’est un bon reportage, et le  progrès par rapport à ce qui a pu précéder doit être salué. Mais le chemin à parcourir est hélas encore long…

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 17)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.