Le groupe des passionné(e)s de jeux vidéo. Venez discuter de vos consoles favorites et de vos jeux préférés, trouvez des adversaires en ligne ou près de chez vous pour des soirées endiablées !

Votre palmarès du jeu vidéo 2017

12 réponses, 2 voix Mis à jour par Photo du profil de Julien d'Andromède Julien d’Andromède il y a 1 semaine et 3 jours
13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Articles
  • #202366
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    Règlement :

    À chaque fois que vous finissez un jeu, signalez-le ici avec un avis pour nous donner envie (ou pas) et un membre de la modération mettra la liste à jour dés que possible. Vive les jeux vidéo, et surtout, amusez-vous bien !

    Pour faciliter la mise à jour du topic, merci de respecter ce format :

    • Titre du jeu (machine) [Date]

    Audrey :

    • Forza Horizon 3 (Xbox One) [03/01/2017]
    • Final Fantasy XV (PS4) [05/01/2017]

    Julien d’Andromède :

    • Overcooked (PC) [02/01/2017]
    • Outlast: Whistleblower (PC) [02/01/2017]
    • Castlevania: The Dracula X Chronicles (PS Vita) [05/01/2017]
    • Dragon Quest Builders (PS4) [08/01/2017]
    • Overcooked: The Lost Morsel (PC) [09/01/2017]
    • Yomawari: Night Alone (PS Vita) [10/01/2017]
    • Castlevania: Aria of Sorrow (Wii U) [11/01/2017]
    #202367
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    Première ligne de palmarès de l’année :

    • Overcooked (PC) [02/01/2017]

    Un jeu de cuisine sympathique auquel on peut jouer en coopération. J’ai fait le premier quart du jeu à trois (avec ma sœur et ma chérie) et le reste à deux (avec seulement ma chérie). Ce jeu n’a pas volé sa réputation d’excellent jeu multijoueur : il demande de s’organiser et de bien s’entendre sur qui fait quoi, dans quel ordre et comment. Le moindre écart peut faire dérailler l’organisation ! Les niveaux sont bien faits, avec des obstacles différents à chaque fois : parfois, le jeu est plongé dans le noir, parfois, seul l’un des joueurs peut accéder au garde-manger, etc.

    7/10

    #202378
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    J’enchaîne avec :

    • Outlast: Whistleblower (PC) [02/02/2017]

    L’extension du jeu Outlast. Il lui ressemble en tout point et se déroule quelques temps avant les événements du sus-cité. Ce que je reproche à ce Whistleblower est d’avoir laissé tomber les jump scares (qui ne fonctionnent plus réellement) au profit d’un graphisme et d’une ambiance gores au possible. Trop, c’est trop. Par contre, l’histoire est beaucoup plus rythmée que dans Outlast, ce qui en fait un jeu plus court mais plus compact. On passe beaucoup de temps à prendre ses jambes à son cou puisqu’il y a plusieurs « Nemesis » pour nous pourrir la vie. L’un d’eux est particulièrement timbré. Pour le reste, même gameplay : on se balade dans le noir avec une caméra infra-rouge et on peut enregistrer des scènes et ramasser des collectibles.

    6/10

    #202387
    Photo du profil de Audrey
    Audrey
    Participant
    @Chloe-Hidden

     

    Forza Horizon 3 [02/01/2017]

    Détenteur d’une One depuis peu, je me la suis procurée principalement pour ses exclus, privilégiant la PS4 pour tout le reste. FH3, c’est le genre de jeu qui te fait craquer pour une machine si tu es un tant soit peu fan du style. Moi les jeux de courses je suis extrêmement fan, et sur PS4 c’est pas la folie (je suis totalement accro à DriveClub certes). FH3 est complet, beau à s’en pulvériser la mâchoire, addictif, avec une ambiance de folie (la bande-son rappelle la grande époque EA de Burnout SSX etc…)! Un vrai blockbuster qui fait date dans la catégorie courses auto, et franchement, le 4 risque vraiment d’être gargantuesque au vu du 3.

    Je le recommande évidemment à tous et toutes.

    8/10

    #202602
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    J’enchaîne avec :

    • Castlevania: The Dracula X Chronicles (PS Vita) [05/01/2017]

    Je le considère comme la compilation ultime de Castlevania (Rondo of Blood remake Rondo of Blood original + Symphony of the Night). J’étais content qu’il ressorte sur Vita mais j’ai régulièrement des problèmes avec la PS TV : par exemple, dans RE, ça plantait. Il faut tout désinstaller / réinstaller pour que ça fonctionne correctement. Là, après avoir fini le jeu, je me suis rendu compte que les épisodes originaux ne se lançaient pas mais je n’ai pas envie de perdre ma sauvegarde, grrr.

    Sinon, le remake de Rondo of Blood est toujours aussi bon avec une difficulté parfaitement bien dosée. Ce n’est pas simple, mais jamais insurmontable. Sur une télé, c’est vraiment très moche (le jeu étant prévu pour la PSP à l’origine) mais dans l’ensemble, c’est super agréable à jouer avec une Dualshock 4. Il y a énormément de secrets à découvrir dans les niveaux et il faut sauver les jeunes femmes pour avoir la vraie fin. En ce qui me concerne, je préfère cette version par rapport à l’épisode PCE.

    9/10

    #202797
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    Nouvelle ligne de palmarès, et pas des moindres :

    • Dragon Quest Builders (PS4) [08/01/2017]

    Ce n’est pas seulement une copie de Minecraft sauce Dragon Quest. Le décrire ainsi serait caricatural, presque faux. Le jeu n’est pas généré de manière procédurale et dans l’ensemble, ça se rapproche plus d’un RPG / d’un jeu d’aventure que d’un bac-à-sable. Cela étant dit, le craft est évidemment au cœur du jeu, puisque c’est en bâtissant des objets et des bâtiments que l’on avance. Voilà, la différence nette et franche avec les sus-cités se trouve là : on ne construit pas que des objets mais aussi, et surtout, des villages. À ce titre, le jeu à un petit côté ActRaiser qui n’est pas déplaisant et il faut admettre que chaque arrivée d’un nouvel habitant est un petit événement. Le jeu est aussi beaucoup moins vertical, bien qu’il faille parfois creuser un peu pour trouver des minerais, mais dans des proportions riquiqui, en comparaison avec Minecraft.

    Pour ce qui m’a un peu moins plu : le découpage du jeu en quatre chapitres distincts (un slot de sauvegarde par région) et, globalement, le système de combat. C’est brouillon, la portée est courte, il est impossible de verrouiller un ennemi et il n’y a pas d’évolution du personnage, non plus, hormis les équipements et les graines de vie qui augmentent les PV maximum.

    Ça aura été une excellente surprise, en ce qui me concerne. Je ne l’avais même pas acheté pour moi, mais j’ai complètement craqué. Il est vraiment attrayant pour un fan de DraQue et d’une fidélité incroyable. Le style graphique lui-même rappelle un peu un jeu Famicom, un peu comme 3D Dot Game Heroes, par exemple. Je le recommande très chaudement.

    8/10

    #202814
    Photo du profil de Audrey
    Audrey
    Participant
    @Chloe-Hidden

    Final Fantasy XV (PS4) [05/01/2017]

    Après des années d’attente et de doutes, et surtout après une saga XIII clairement en deçà des espérances… j’ai posée mes mains pleines de doigts sur FFXV. Je suis partie plutôt fébrile au vu des premiers retours, mais pourtant le bilan s’avère vraiment positif. Le jeu est quelque peu en demi-teinte mais s’explique par son développement chaotique. La trame comporte 14 chapitres, et jusqu’au 8, tout est très bon. La map, quoiqu’un peu vide, est vraiment propre et agréable à parcourir. Le système de combat est dynamique, et même si la caméra s’emmêle parfois les pinceaux, ils sont agréables. Il n’ont pas la technicité du magnifique système du XII, mais sont déjà suffisamment intéressant pour que l’ont prenne plaisir à booster les persos. Le jeu regorge de quêtes annexes, mais un peu trop quêtes « Fed ex » à mon goût. Cette première moitié se découvre avec plaisir et enthousiasme. Mais là ou le bas blesse, c’est dans sa seconde moitié, qui devient d’une linéarité sans nom et surtout qui sent bon le remplissage afin de respecter les délais imposés à l’équipe. On explore moins, on suit un fil conducteur sans saveur, les combat épiques sont vite relégués au second plan, bref on s’ennui…

    Mais, le bilan reste à mes yeux vraiment positifs, et signe un beau retour de la saga FF. Il s’avère bien au-dessus du 13 sur beaucoup de points, et surtout, il à pris le tournant de cette génération si mal négocié sur la précédente génération de machines. Le jeu-vidéo jap retrouve son identité, mise à mal par les développeurs occidentaux sur la gén PS360.

    Je le recommande sans hésiter

    7,5/10

    #202837
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    Bien content que tu l’aies apprécié, fait rare tellement il y a de déçus (dont je fais partie) 😉 !

    Le jeu-vidéo jap retrouve son identité, mise à mal par les développeurs occidentaux sur la gén PS360.

    L’a-t-il réellement perdu ? Et surtout, je ne crois pas que ce soit Final Fantasy XV qui permette de remettre au premier plan le jeu japonais. Au contraire, il ne fait que mettre en lumière la mauvaise gestion des projets et la difficulté à créer des moteurs maison, à mon humble avis. Mais pour rappel, le jeu vidéo se vend principalement sur des consoles japonaises, et ça, depuis toujours… Et je ne crois pas que ce soit demain que la donne ne change. Il ne faut pas l’oublier, le Japon continue de mener la danse sur le plan international, même si le marché local a profondément muté.

    #202838
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    J’enchaîne avec :

    • Overcooked: The Lost Morsel (PC) [09/01/2017]

    L’extension d’Overcooked, dans un environnement inca. Pas mauvais, pas ultime. Bien sûr, on joue avec plaisir dans six nouvelles cuisines, mais ça fait quand même très peu de contenu. Le véritable problème est qu’après avoir mené à son terme la campagne principale, on est passé par des cuisines vraiment plus difficiles que celles qui sont proposées ici. Du coup, on les boucle avec trois étoiles sans trop se fouler. Mais ça fait toujours plaisir de ressortir les couteaux… 🙂

    5/10

    #202839
    Photo du profil de Audrey
    Audrey
    Participant
    @Chloe-Hidden

    Bien content que tu l’aies apprécié, fait rare tellement il y a de déçus (dont je fais partie)   !

    Le jeu-vidéo jap retrouve son identité, mise à mal par les développeurs occidentaux sur la gén PS360.
    L’a-t-il réellement perdu ? Et surtout, je ne crois pas que ce soit Final Fantasy XV qui permette de remettre au premier plan le jeu japonais. Au contraire, il ne fait que mettre en lumière la mauvaise gestion des projets et la difficulté à créer des moteurs maison, à mon humble avis. Mais pour rappel, le jeu vidéo se vend principalement sur des consoles japonaises, et ça, depuis toujours… Et je ne crois pas que ce soit demain que la donne ne change. Il ne faut pas l’oublier, le Japon continue de mener la danse sur le plan international, même si le marché local a profondément muté.

    En fait c’est plus le retour de la licence associé aux autres jeux qui reviennent sur le devant de la scène qui me rend confiant dans les sorties jap: DQ, Yakuza, Last guardian…

    FFXV est clairement loin d’être parfait ça c’est une certitude, mais justement, il permet de faire revenir une licence forte sur le devant de la scène, et je le trouve, malgré ses soucis et son développement chaotique, hyper encourageant. J’ai l’impression que les studios japs sortent enfin de la tourmente, qui hormis quelques exceptions comme ATLUS par exemple, peinés à sortir des titres réellement convaincants. Je reste par contre très nostalgique d’un jeu extrêmement décrié : Lost Odyssey. Je sais pas si tu l’avais fait à l’époque Julien, mais je serais curieux de connaître ton avis sur ce jeu.

    #202846
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    Non, malheureusement, pas encore. Il a été très décrié à sa sortie, mais depuis, un culte s’est créé autour. Après, j’ai quand même du mal avec les jeux de Sakaguchi (Blue DragoonThe Last Story…) mais à la retraite, je lui donnerai sa chance 🙂 !

    Après, le Japon est très paradoxal. Je crois qu’il ne faut pas oublier que ce sont des entreprises et qui veulent surtout faire de la marge, augmenter les bénéfices. Il ne suffit pas de faire du chiffre d’affaire. Par exemple, The Phantom Pain  (pour citer un autre titre où Julien Merceron a travaillé, je dis ça, je dis rien) et Stardew Valley ont un nombre de ventes quasi-similaire. Malgré la différence de prix, je suis quasiment certain que le plus rentable est le second. La réduction des coûts de développement est peut-être le geste le plus juste de l’industrie du jeu japonais. Mais ça ne veut pas dire que les licences que tu cites aient perdu leur lustre d’antan. Dragon Quest, par exemple, ne s’est jamais aussi bien porté. Il ne faut pas oublier que le dernier épisode engrange tous les mois (environ) 300 000 x 1000 yens (10 / 12 €) ; comme FF XI et XIV: Realm Reborn. Encore une fois, c’est un marché qui a changé, qui a évolué et qui s’est replié sur les formules qui marchent. Et nous, on passe à côté de beaucoup de succès locaux, parce qu’on ne les comprend pas ou qu’ils ne nous intéressent pas. De la même manière que les USA se fichent de FIFA, etc.

    Pour ce qui est de FF, j’avais tellement adoré la trilogie XIII que, de mon point de vue, elle s’est justement un peu vautrée ces dernières années (avec le médiocre Type-0 sur PSP puis cet XV). Avec Lightning Returns, Square a vraiment essayé des choses cohérentes et inédites, qui rapprochaient le jeu d’un Majora’s Mask et Valkyrie Profile. Ce que j’entends par là, c’est qu’il y avait une identité forte, un gameplay intelligent issus de choix qui divisent, certes, mais qui vont au bout de leurs idées. Là, je ne sais pas, ils ont tenté de contenter tout le monde en faisant un peu tout, mais pas trop bien. Alors si tu le compares à un monde (à peine plus) ouvert comme The Witcher III, c’est un peu triste. Si tu le compares à un RPG plus linéaire, ne serait-ce que le XIII, c’est beaucoup plus décousu… D’ailleurs, ce dernier est bizarrement populaire depuis la surtout du XV… 🙂

    Si ça te dit, n’hésite pas à ouvrir des topics pour discuter de tout ça dans une dimension parallèle 😉

    #202848
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    J’enchaîne avec :

    • Yomawari: Night Alone (PS Vita) [10/01/2017]

    Un jeu d’horreur très séduisant dans lequel on joue le rôle d’une fille de 5 / 6 ans, dans la nuit d’un village nippon où grouillent de très nombreux yo-kai. Il n’est pas bien long mais il est parfois très difficile, même si dans l’ensemble, il n’y a rien d’insurmontable. On ne peut pas combattre mais seulement fuir et se cacher. Pour éviter les ennemis, on peut sprinter, ce qui réduit la jauge d’endurance. Il faut donc bien gérer ses courses pour ne pas être rattrapé. On est aussi équipé d’une lampe torche qui parfois immobilise les ennemis et… parfois attire d’autres ennemis !

    J’ai beaucoup aimé les graphismes, très Nippon Ichi d’ailleurs, mais beaucoup moins la réalisation sonore. Le fond est composé d’un enregistrement d’une nuit d’été au Japon, avec les grillons et les bruits des distributeurs de canettes quand on passe à côté. C’est assez réussi mais ça veut aussi dire qu’il n’y a pas de musique, aucune, à part pour les crédits de fin. Too bad. On entend également le rythme cardiaque de la petite pupuce augmenter / baisser selon la proximité des yo-kai.

    L’histoire est sympa, bien qu’un peu cruelle, parfois. Une fois bouclée, il est possible de continuer la recherche de collectibles dans le jeu en mode libre. Dans l’ensemble, je suis assez déçu parce que c’est un peu répétitif et que j’espérais que ce soit un peu plus riche, mais il reste très, très attirant.

    6/10

    #202934
    Photo du profil de Julien d'Andromède
    Julien d’Andromède
    Administrateur
    @Julien

    Pour la énième fois :

    • Castlevania: Aria of Sorrow (Wii U) [11/01/2017]

    L’émulation du troisième épisode GBA. Je l’ai toujours trouvé court et facile mais son principal intérêt réside dans la collecte des âmes, que l’on peut récupérer en combattant les différents ennemis. Ce côté Pokédex devient vite addictif et comble les manques qu’il y a ailleurs. Cet épisode m’a toujours donné l’impression d’être bricolé à la va-vite, notamment à cause des jardins suspendus (une grande partie de la carte un peu ratée) ou du manque de boss. À côté de ça, il y a des idées lumineuses, comme l’absorption et l’utilisation des âmes. S’il n’est pas parfait, il a fondé les bases de l’excellent Dawn of Sorrow !

    7/10

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.